Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Auteur Sujet: Nissan X-Trail 2017 : Petite révision d’été  (Lu 1926 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne mike

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 1172
  • Karma: +0/-0
  • Sexe: Homme

  • Participation
    0%
    • Voir le profil
    • Mes créations web
Nissan X-Trail 2017 : Petite révision d’été
« le: 11 octobre 2017 à 19:29:12 »
Nissan X-Trail 2017 : Petite révision d’été



S’il était autrefois un brin austère et clairement orienté vers les escapades dans la gadoue, le X-Trail a été entièrement reconsidéré en 2014 pour devenir un véhicule plus familial et plus lissé sur les bords. Aujourd’hui, il s’affine davantage. On fait le tour avec vous…



Lancé en 2000, le X-Trail s’est taillée une belle réputation d’indécrottable tout-terrain jusqu’à son renouvellement en 2014. Et cette « crossoverisation » fût une étape manifestement réussie, car il ne s’est jamais vendu autant de X-Trail qu’aujourd’hui ! En 2016, il a d’ailleurs battu des records de ventes au point de devenir le crossover le plus vendu au monde : 766.000 exemplaires écoulés !


Détails de style

On va être honnête avec vous : le restylage est plutôt modeste. En faisant le tour du propriétaire, on remarque malgré tout une calandre remodelée (en V), des phares revisités (halogène ou full LED), des boucliers remodelés et des baguettes latérales chromées. En terme de dimensions, ces petites évolutions lui font gagner 50 mm en longueur (soit 4,69 m). La largeur (1,830 m) et la hauteur (1,71 m) ne changent pas. Enfin, on relève quatre nouvelles teintes plutôt enjouées : Orange Pearl, Red Pearl, Blue Pearl Metallic et Dark Brown Pearl.


Habitacle : légère déception ?

Dans l’habitacle, les évolutions sont vraiment modestes. Tout au plus note-t-on un volant redessiné, une sellerie cuir repensée, une teinte biton pour cette dernière et des sièges arrière chauffants en option. Tout cela ne suffit pas à transformer l’habitacle qui accuse un peu le poids des ans face aux dernières réalisations dans le segment, à commencer par le Skoda Yéti. Boutons, plastiques et interface digitale sont les points les plus datés.

Question habitabilité, le X-Trail se veut très généreux aux cinq premières places. Mais pour la dernière rangée, prière de la réserver à quelques bambins agiles et adeptes de l’acrobatie, accessibilité étriquée oblige !


Du coffre

Si le hayon était disponible avec une ouverture électrique depuis le lancement du modèle, il est aujourd’hui doté d’une fonction mains libres : un mouvement de pied sous le centre du bouclier arrière suffit à le faire s’ouvrir. Pointons également un volume agrandi : grâce à un nouveau capitonnage, le volume grimpe de 15 litres, soit 565 litres (5 places). Rabattez la banquette arrière et vous obtiendrez 1.996 litres. Rien à redire à ce niveau, c’est pratique, ergonomique et spacieux !


Multimédia

Le multimédia est sans doute l’aspect des voitures qui a le plus évolué ces dernières années. Pourtant, le X-Trail reste fidèle à son système originel, ce qui le rend assez daté aujourd’hui, même si ce dernier était très avancé à sa sortie. N’en attendez pas un graphisme évolué, des connectivités Apple CarPlay ou Android Auto, voire une ergonomie de première classe : le système accuse son âge. Seule évolution : une nouvelle interface simplifiant la navigation. Cela reste très perfectible… Nissan a toutefois tenu à répondre à ses clients mélomanes (et ils sont nombreux, manifestement) : un système audio Bose a été développé spécifiquement pour ce modèle.


Moteurs

S’il n’était disponible à son lancement qu’avec le seul moteur diesel dCi 130, le X-Trail profite aujourd’hui d’une palette de moteurs bien plus étoffée. Le 1.6 dCi est rejoint depuis l’hiver par un moteur 2.0 dCi de 177 chevaux. En essence, un moteur 1.6 turbo DiG-T de 163 chevaux est l’unique proposition. Boîte automatique, manuelle, transmission à deux ou quatre roues motrices : quasiment tout est possible et combinable !


Sûr et confortable

Le moteur dCi 130 est sans doute le choix le plus couru sur ce modèle. S’il manque d’un peu de vigueur à bas régimes, il se rattrape par la suite en se montrant plutôt volontaire. La voiture promet alors un comportement sûr, largement surveillé par l’électronique et qui se veut dès lors, plutôt rassurant. Le confort de marche, pour sa part est assuré.


Bizarre, vous avez dit bizarre ?

Sujet d’étonnement, toutefois : lors de son restylage, le Qashqai a profité de soins visant son insonorisation qui le rendent superbement silencieux. Le X-Trail, pourtant plus grand et plus onéreux, n’a pas profité des mêmes attentions. Il manque donc de raffinement sur ce point, avec une isolation perfectible aux bruits de roulement.


Partout ? Pas vraiment…

En hors-piste, le X-Trail n’entend pas bousculer les références du segment en dépit d’un patronyme légendaire. S’il s’équipe d’une transmission intégrale en option avec divers modes (dont un pour bloquer le mouvement aux 4 roues), il ne propose toutefois pas de blocage de pont, de réducteur, voire de programme de descente de colline. L’arsenal présent et la bonne garde au sol n’en restent pas moins suffisants sur les sentiers rocailleux.


ProPILOT, la conduite autonome

L’année prochaine, Nissan proposera un équipement supplémentaire sur son X-Trail : le ProPILOT. Ce dispositif qui comprend le régulateur de vitesse adaptatif, l’assistant au maintien de bande de circulation et l’assistant de conduite dans les embouteillages est un ersatz de conduite autonome permettant d’assister grandement le conducteur dans les bouchons et sur autoroutes. Hélas, ce système ne sera vendu que sur les véhicules à boîte automatique.


Tarifs

Nissan propose son X-Trail à partir de 24.940 € (finition Visia et moteur essence DIG-T). En diesel, les prix démarrent à 28.140 €. Le dCi 130 est crédité de 129 g Co2/km. Diverses finitions sont prévues : Visia, Acenta, N-Connecta et Tekna. Comme à l’accoutumée sur les véhicules asiatiques, il faudra grimper en finition pour profiter d’un équipement précis, la liste d’options étant réduite.

En matière d’équipements, le X-Trail propose également la reconnaissance des panneaux de signalisation, la détection de la baisse de vigilance, le système d’aide au stationnement intelligent, la vision panoramique à 360° et l’alerte de franchissement de ligne.


Conclusion

Le X-Trail évolue sur un segment où les concurrents et la technologie se multiplient à une vitesse vertigineuse. Via ce facelift, Nissan tente de maintenir ce modèle au niveau de la concurrence. Et en dépit de ses trois années, il garde de beaux restes en matière de confort, d’habitabilité et de sécurité. Certes, il n’a plus le caractère d’antan et son système multimédia de même que son insonorisation ne sont pas au meilleur niveau. Mais si vous recherchez un véhicule spacieux et à la ligne agréable, nous sommes persuadés que vous saurez vivre avec ces menus défauts !


source
http://www.vroom.be/fr/essai/nissan-x-trail-2017-petite-r-vision-d-t
Mes Réalisation-création:<a class="postlink" href="http://www.mapassion.eu">http://www.mapassion.eu</a>
Auris Touring HSD Dynamique :16.323Km