Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Auteur Sujet: Les voitures pour enfants gâtés, nouvelle tendance dans le luxe  (Lu 186 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne mike

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 1239
  • Karma: +0/-0
  • Sexe: Homme

  • Participation
    5%
    • Voir le profil
    • Mes créations web
Les voitures pour enfants gâtés, nouvelle tendance dans le luxe



Les constructeurs de véhicules de grand luxe savent reconnaître une bonne idée lorsqu’ils en voient une. Quand Bugatti a ressuscité sa Baby pour rejetons de têtes couronnées, Aston Martin s’est dit qu’il y avait là un filon à exploiter : celui de la voiture pour enfants très gâtés.
Toutes les voiturettes pour enfants ne se valent pas. Il y a celles qu’on fait avancer en pédalant et celles qui roulent toutes seules. Il y a celles qui sont la reproduction fidèle d’un modèle connu et celles qui n’en sont que la pâle copie. Une chose ne change pas, en revanche : qu’elle soit laide ou belle, à propulsion électrique ou bien musculaire, une voiture d’enfant inspire le même bonheur sincère, la même joie simple de se déplacer librement et à sa mesure.

L’Aston Martin de James Bond a été reproduite aux deux tiers de sa taille d’origine
Souhaitons au pilote en herbe de ne pas croiser sur son chemin l’une de ces rares Bugatti Baby II ou Aston Martin DB5 Junior qui font rêver petits et grands collectionneurs. L’envie n’attendant pas le nombre des années, le bambin se verrait réduit à une triste extrémité : faire le siège de ses parents pour qu’ils acceptent de lui offrir l’un de ces bijoux facturés quelque 30.000 euros pièce. 



Il y a urgence. Non seulement Noël se prépare longtemps en avance mais Aston Martin Lagonda et son partenaire The Little Car Company ont décidé de limiter très strictement la production de leur DB5 Junior, dévoilée ce 27 août 2020. Seuls 1.059 exemplaires seront assemblés par la petite firme anglaise, sous l’autorité bienveillante du constructeur de voitures de sport de Gaydon qui veillera au respect des proportions de l’originale et au réalisme de chaque détail. Tout s’avère fidèle à l’originale de 1963, depuis les compteurs Smiths à fond noir jusqu’à la découpe en pointe des ailes, en passant par les rivets sur la jante en bois du volant, les sièges baquets tendus de cuir et les jantes à fils avec serrage par écrou papillon. 

Près de 40.000 euros pour une Aston Martin en réduction, donnée pour 48 km/h en pointe
Les tarifs démarrent à 35.000 livres sterling (39.000 euros) pour une Aston Martin DB5 Junior (hors taxes) et grimpent à 45.000 livres pour une DB5 Junior Vantage (hors options). Car équipements optionnels, il y a, comme sur une grande. 

La petite Aston peut être équipée d’accessoires évocateurs des grandes heures du Grand Tourisme, tels que valises type “flight-case” d’aspect rétro, trousse à outils en cuir, housse de protection, plaques personnalisées et batterie supplémentaire. Cette dernière sert à remplacer en quelques instants celle qui loge sous le capot avant, mais elle peut également être monté en parallèle afin de doubler l’autonomie donnée pour 16 à 32 kilomètres.

Ce chiffre varie avec l’allure à laquelle circule le mini bolide. Les premiers temps, les parents choisiront probablement de conduire eux-mêmes la petite Aston Martin DB5 Junior, par égard pour son coût et sa rareté. C’est prévu : The Little Car Company garantit que le châssis en tôle d’aluminium déployé et sa carrosserie en résine renforcée de fibre de verre sont suffisamment solides pour accueillir Maman ou bien Papa, avec un enfant en passager. Après tout, il serait dommage de voir ce missile long de 3 mètres et lourd de 270 kilogrammes défoncer le mur du salon et atterrir dans la piscine.

Lorsque viendra le moment de lâcher l'apprenti pilote en solo, ses parents prendront soin de sélectionner le mode dit “Novice” qui bride la puissance à 1 kW (1,36 cheval). En temps normal, les 5 kW permettent d’atteindre la vitesse de 48 km/h. Proprement ébouriffant. Ce sont les poules et les chiens du voisinage qui risque d’en faire les frais.

Il y a mieux. Les enfants vraiment très sages auront peut-être la chance de tâter de la version DB5 Vantage Junior, qui embarque d’office une seconde batterie et voit sa puissance doublée à 10 kW, pour une vitesse de pointe qui n’a pas encore été dévoilée. Pour aider le pilote à gérer le patinage des roues arrière, le différentiel arrière est partiellement verrouillé à l’accélération. Comme sur une vraie.

Des voitures d’enfants plus vraies que nature, une tradition plus que centenaire
Érigée au rang de spécialiste mondial de la voiture d’enfant de grand luxe façonnée à la main, la firme The Little Car Company n’en est pas à son coup d’essai. C’est elle qui est à l’origine de la résurrection en mars 2019 de la Bugatti Baby. 

msnewslogo
recherche webPasser à la navigation Passer au contenu Passez au pied de page
Votre compte
mike@mapassion.eu

 
 
FR

 Publicité
Challenges
Les voitures pour enfants gâtés, nouvelle tendance dans le luxe
 Eric Bergerolle 28-08-20
En bref Belgique
James Middleton: son mariage repoussé deux fois

Aston Martin DB5 Junior : une auto pour enfants à 40.000 euros© Image © The Little Car Company Aston Martin DB5 Junior : une auto pour enfants à 40.000 euros
Les constructeurs de véhicules de grand luxe savent reconnaître une bonne idée lorsqu’ils en voient une. Quand Bugatti a ressuscité sa Baby pour rejetons de têtes couronnées, Aston Martin s’est dit qu’il y avait là un filon à exploiter : celui de la voiture pour enfants très gâtés.
Toutes les voiturettes pour enfants ne se valent pas. Il y a celles qu’on fait avancer en pédalant et celles qui roulent toutes seules. Il y a celles qui sont la reproduction fidèle d’un modèle connu et celles qui n’en sont que la pâle copie. Une chose ne change pas, en revanche : qu’elle soit laide ou belle, à propulsion électrique ou bien musculaire, une voiture d’enfant inspire le même bonheur sincère, la même joie simple de se déplacer librement et à sa mesure.

L’Aston Martin de James Bond a été reproduite aux deux tiers de sa taille d’origine
Souhaitons au pilote en herbe de ne pas croiser sur son chemin l’une de ces rares Bugatti Baby II ou Aston Martin DB5 Junior qui font rêver petits et grands collectionneurs. L’envie n’attendant pas le nombre des années, le bambin se verrait réduit à une triste extrémité : faire le siège de ses parents pour qu’ils acceptent de lui offrir l’un de ces bijoux facturés quelque 30.000 euros pièce. 

© Fournis par Challenges
Il y a urgence. Non seulement Noël se prépare longtemps en avance mais Aston Martin Lagonda et son partenaire The Little Car Company ont décidé de limiter très strictement la production de leur DB5 Junior, dévoilée ce 27 août 2020. Seuls 1.059 exemplaires seront assemblés par la petite firme anglaise, sous l’autorité bienveillante du constructeur de voitures de sport de Gaydon qui veillera au respect des proportions de l’originale et au réalisme de chaque détail. Tout s’avère fidèle à l’originale de 1963, depuis les compteurs Smiths à fond noir jusqu’à la découpe en pointe des ailes, en passant par les rivets sur la jante en bois du volant, les sièges baquets tendus de cuir et les jantes à fils avec serrage par écrou papillon. 

Près de 40.000 euros pour une Aston Martin en réduction, donnée pour 48 km/h en pointe
Les tarifs démarrent à 35.000 livres sterling (39.000 euros) pour une Aston Martin DB5 Junior (hors taxes) et grimpent à 45.000 livres pour une DB5 Junior Vantage (hors options). Car équipements optionnels, il y a, comme sur une grande. 

© Fournis par Challenges
La petite Aston peut être équipée d’accessoires évocateurs des grandes heures du Grand Tourisme, tels que valises type “flight-case” d’aspect rétro, trousse à outils en cuir, housse de protection, plaques personnalisées et batterie supplémentaire. Cette dernière sert à remplacer en quelques instants celle qui loge sous le capot avant, mais elle peut également être monté en parallèle afin de doubler l’autonomie donnée pour 16 à 32 kilomètres.

Ce chiffre varie avec l’allure à laquelle circule le mini bolide. Les premiers temps, les parents choisiront probablement de conduire eux-mêmes la petite Aston Martin DB5 Junior, par égard pour son coût et sa rareté. C’est prévu : The Little Car Company garantit que le châssis en tôle d’aluminium déployé et sa carrosserie en résine renforcée de fibre de verre sont suffisamment solides pour accueillir Maman ou bien Papa, avec un enfant en passager. Après tout, il serait dommage de voir ce missile long de 3 mètres et lourd de 270 kilogrammes défoncer le mur du salon et atterrir dans la piscine.

© Fournis par Challenges
Lorsque viendra le moment de lâcher l'apprenti pilote en solo, ses parents prendront soin de sélectionner le mode dit “Novice” qui bride la puissance à 1 kW (1,36 cheval). En temps normal, les 5 kW permettent d’atteindre la vitesse de 48 km/h. Proprement ébouriffant. Ce sont les poules et les chiens du voisinage qui risque d’en faire les frais.

Il y a mieux. Les enfants vraiment très sages auront peut-être la chance de tâter de la version DB5 Vantage Junior, qui embarque d’office une seconde batterie et voit sa puissance doublée à 10 kW, pour une vitesse de pointe qui n’a pas encore été dévoilée. Pour aider le pilote à gérer le patinage des roues arrière, le différentiel arrière est partiellement verrouillé à l’accélération. Comme sur une vraie.

Des voitures d’enfants plus vraies que nature, une tradition plus que centenaire
Érigée au rang de spécialiste mondial de la voiture d’enfant de grand luxe façonnée à la main, la firme The Little Car Company n’en est pas à son coup d’essai. C’est elle qui est à l’origine de la résurrection en mars 2019 de la Bugatti Baby. 

© Fournis par Challenges
A l’âge de dix-huit ans, le fils aîné d’Ettore, Jean Bugatti (1909-1939) s'employa avec son père à mettre au point pour Roland, le jeune frère né en 1922, une version miniature de la Bugatti Type 35 qui raflait à l’époque toutes les victoires en course. Il ne s’agissait pas d’un jouet à faire rouler sur le tapis du salon mais bien d’un véhicule de taille à être piloté dans le jardin par un enfant de quatre ans. 

Une photographie restée célèbre montre côte-à-côte les deux frères Jean et Roland, chacun au volant de leur Bugatti : un Type 43 pour l'aîné alors âgé de dix-sept ans et le mini bolide bleu pour le cadet Roland. La réalisation était parfaite, les proportions respectées jusqu’au dessin des fameuses roues en alliage coulé. 

Forcément, la mini Bugatti devait taper dans l’œil des clients de passage à l’usine. Ces derniers réclamèrent bien vite au Patron le privilège d’offrir la même auto à leur propre progéniture. Ce succès mena à la présentation officielle au Salon 1926 de la Bugatti Type 52, dite Bébé Bugatti. Cette biplace pour enfants fut assemblée à environ cinq cents exemplaires entre 1927 et 1936. La propulsion était assurée par un petit moteur électrique mais certains exemplaires furent vraisemblablement convertis à l’essence. 

La Reine Elizabeth a conservé ses voitures d'enfant

C'est en référence à l’exemplaire du Bébé Bugatti livré à Moulay Hassan (futur Hassan II, Roi du Maroc) que le dessinateur de bandes dessinées Hergé décida d’offrir le même petit bolide à Abdallah, le fils de l'Émir Ben Kalish Ezab qui faisait tourner en bourrique le Capitaine Haddock dans "Tintin au Pays de l'Or noir".

L’une des voitures les plus célèbres est sans doute la Citroën 7B Roadster bleu de France offerte par les enfants du Peuple français aux Princesses Elizabeth et Margaret d’Angleterre, lors d’une visite officielle en France en 1938. Quelques années plus tôt, la maison Citroën avait offert une C4 aux mêmes Princesses Elizabeth et Margaret. Cette voiture, pieusement conservée par Royal Collection Trust fut quelque peu dénaturée par la greffe d’une calandre de Daimler en 1953, lorsque le jouet fut transmis au Prince Charles.

Il est noté dans les annales de la Royal Collection Trust la présence d’une DB5 en réduction, qui fut offerte par Aston Martin en 1966 au second fils de la Reine Elizabeth, le Prince Andrew, Duke of York né en 1960. Cette réplique de la voiture découvrable utilisée par James Bond dans les films Goldfinger et Thunderball en reproduit certains des gadgets.

Pour marquer le 110ème anniversaire de sa fondation, la firme Bugatti a présenté en mars 2019 une nouvelle Bébé Bugatti, baptisée cette fois Baby II. Pour élargir son audience à de grands adolescents, cette Type 35 miniature de nouvelle génération s’en tient à l’échelle trois quarts, plus imposante. Sous sa carrosserie parfaitement réaliste (les proportions du modèle Type 35 furent mesurées par scanner) se cache une batterie d’accumulateurs au lithium-ion qui alimente un moteur de 10 kW. Le constructeur tait la valeur précise mais il est permis de penser qu’avec une telle puissance, les 100 km/h peuvent être atteints. De fait, le pilote en herbe qui ne détiendrait pas la clé “Speed Key” se verra ramené à la vitesse maximale de 45 km/h, voire à 20 km/h (comme à l’époque) si le mode enfant devait être enclenché (puissance bridée à 1 kW). 

En échange d’un prix de 30.000 euros, la Bugatti Baby II est livrée avec une paire de phares (non représentés sur ces premières images officielles), une planche de bord en aluminium bouchonné, un siège baquet garni de cuir et de magnifiques roues en alliage de métaux légers poli. Chaque exemplaire arbore une plaque numérotée mais seuls ceux commandés avant le terme de l’année du centenaire, en 2019, ont eu droit au badge “110 ans Bugatti”. 

McLaren, Mercedes et Ferrari s’en tiennent aux voitures d’enfant en plastique à moins de mille euros
Le soin maniaque porté à la finition des voitures produites par The Little Car Company explique qu’elles surpassent aisément tout ce que l’on trouve dans un magasin de jouets. La McLaren Senna miniature dévoilée le 17 août par le constructeur anglais de voitures de sport se négocie pour un peu moins de 600 euros. Forcément, à ce prix-là, elle lutte dans une tout autre catégorie que la Baby Bugatti et l’Aston Martin DB5 Junior. Sa carrosserie moulée autour d’un unique occupant (âgé de 3 à 6 ans) tient davantage de la caricature que de la reproduction fidèle. 

Les fabricants de jouets paient une redevance aux constructeurs en échange du droit d’apposer le Cheval cabré de Ferrari, l’Étoile de Mercedes-Benz ou bien le Losange de Renault sur leurs petites autos. Peu importe qu’elles tiennent dans la poche ou bien qu’un enfant puisse s’installer à son volant, chacune de ces répliques d’un modèle original doit avoir été approuvée par le constructeur. 

Libre aux fabricants de jouets de s’épargner le coût de ces licences en dessinant une voiturette d’allure tristement générique, qui ne copie aucun modèle connu : son prix de revient sera inférieur mais sa diffusion n’atteindra pas les scores des mini Ferrari ou des SUV Mercedes en réduction. Car les enfants ne sont pas dupes : leur préférence va toujours à la plus belle, à la plus réaliste et à la plus chère des voitures électriques. Pour le plus grand malheur de leurs parents qui tentent vaillamment d’influencer leurs choix vers des jouets moins dispendieux.

source:

https://www.msn.com/fr-be/auto/actualite/les-voitures-pour-enfants-g%c3%a2t%c3%a9s-nouvelle-tendance-dans-le-luxe/ar-BB18rmxk?ocid=msedgdhp
Mes Réalisation-création:<a class="postlink" href="http://www.mapassion.eu">http://www.mapassion.eu</a>
Auris Touring HSD Dynamique :16.323Km
Honda cr-V  2.0L Hybride

Hors ligne Mitsubishi Grandis

  • Modérateur
  • *
  • Messages: 311
  • Karma: +0/-0
  • Sexe: Homme

  • Participation
    0%
    • Voir le profil
Les voitures pour enfants gâtés, nouvelle tendance dans le luxe
« Réponse #1 le: 17 septembre 2020 à 17:56:19 »
Je prefere la voiture des grands 8)
Mitsubishi Grandis 100kw. pleins d'espoir.

Hors ligne mike

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 1239
  • Karma: +0/-0
  • Sexe: Homme

  • Participation
    5%
    • Voir le profil
    • Mes créations web
Les voitures pour enfants gâtés, nouvelle tendance dans le luxe
« Réponse #2 le: 17 septembre 2020 à 19:35:49 »
mdr idem

Mais c'est quand meme fous , des model qui montait a 100km/h , puis vitesse reduit
Mes Réalisation-création:<a class="postlink" href="http://www.mapassion.eu">http://www.mapassion.eu</a>
Auris Touring HSD Dynamique :16.323Km
Honda cr-V  2.0L Hybride