Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire. Did you miss your activation email?

Messages récents

Pages: [1] 2 3 ... 10
1
Coin Tesla / Tesla : bientôt en faillite ?
« Dernier message par mike le 03 décembre 2017 à 20:27:42 »
Tesla : bientôt en faillite ?



La marque nous a récemment présenté de spectaculaires produits et sa cote en bourse n’en finit pas d’attirer les investisseurs.
Pourtant, il se pourrait bien que tout ce petit manège se termine brutalement d’ici peu…

Ce sont les analystes de Bloomberg qui le prédisent : l’avenir de Tesla est sombre, très sombre. Sans apport d’argent frais et en cas de statuquo dans sa situation industrielle, Tesla serait à court d’argent d’ici le mois d’août 2018. C’est-à-dire, quasiment demain. Selon les analystes, il faudrait un apport de minimum 2 milliards de dollars pour remettre l’entreprise à flot…


Des conclusions à prendre à la pincette

Ces conclusions alarmistes peuvent tirer une sonnette d’alarme, mais elles reflètent le scénario le plus pessimiste. Tesla a en effet été confronté à des énormes dépenses ces derniers temps, notamment en matière de recherche et développement pour son semi-remorque et son tonitruant roadster. De plus, la marque peine à livrer ses premières Model 3. Entre les défis industriels pour assembler un modèle que tout le monde attend, mais que quasiment personne n’a vu, et les chantiers des futurs modèles, on comprend que les finances de Tesla soient largement plombées.

Quelles solutions ?

Pour remédier à cela, il existe plusieurs solutions : l’apport d’argent frais grâce à l’arrivée de nouveaux investisseurs, la signature de bons de commande (avec versements d’acomptes) pour les futurs Roadster et Semi, la rapide mise en production des Model 3 déjà précommandées et, dans le cas le plus grave, la restructuration économique. Espérons que le constructeur californien ne doive pas en arriver là… Dans tous les cas, Elon Musk, le charismatique patron de la marque, ne semble ni à court d’idée, ni d’optimisme !

Reste à savoir si les clients, peut-être lassés des invraisemblables délais de livraison pour la Model 3 et les pertes financières continues, ne finiront pas par se détourner de la marque…


sources:

https://www.vroom.be/fr/actus/tesla-bientot-en-faillite?utm_source=facebook&utm_medium=content&utm_campaign=post

2
Coin Tesla / Tesla confronté aux limites de sa logique logicielle
« Dernier message par mike le 29 novembre 2017 à 20:54:07 »
Tesla confronté aux limites de sa logique logicielle

Technologie : Si construire vite et de réparer plus tard vaut pour les logiciels, une telle méthode est bien plus compliquée à assumer pour fabriquer des voitures, seraient-elles semi-autonomes.

Surtout quand ce sont des petites mains qui réparent les erreurs des robots.

plus +

Tesla confronté aux limites de sa logique logicielle

Technologie : Si construire vite et de réparer plus tard vaut pour les logiciels, une telle méthode est bien plus compliquée à assumer pour fabriquer des voitures, seraient-elles semi-autonomes. Surtout quand ce sont des petites mains qui réparent les erreurs des robots.


Guillaume Serries 

Par Guillaume Serries  | Mercredi 29 Novembre 2017

L'entreprise Tesla est-elle une société de technologie ou bien un fabricant de véhicules ?
Cette question alimente les discussions (et les spéculations) des analystes depuis des mois.
Une enquête de Reuters fait pencher la balance du côté de l'entreprise de technologie, mais certainement pour le pire.



Portfolio de l'usine Tesla de Freemont publié dans Wired. La place des robots semble bien plus importante que celle des employés. Ce qui ne semble de fait pas être le cas.


Les meilleurs aspects de cette posture sont connus depuis des mois. Les investisseurs continuent en effet de percevoir Tesla comme une entreprise de technologie et c'est ce positionnement qui explique la valorisation de l'organisation, sur le modèle de Google et des autres GAFA. C'est cela qui explique aussi qu'au second trimestre de cette année la valorisation de Tesla (61,6 milliards de dollars à l'époque, 53,37 milliards de dollars aujourd'hui) ait dépassé celle de General Motors ou encore Ford, premiers constructeurs américains de véhicules.

Mais voici que survient le côté obscur. "Construire vite, réparer plus tard", tel est le titre de l'enquête de Reuters, qui a interrogé (sous couvert d'anonymat) des anciens employés de l'usine de Freemont, en Californie.


Construire vite, réparer plus tard

Construire vite, réparer plus tard ; voici un slogan qui convient à bien aux sociétés de logiciels. Mieux, le système de patch et de mises à jour, utilisé largement par Tesla, est apprécié des utilisateurs qui au matin se réveillent avec la sensation de s'asseoir au volant d'une nouvelle voiture. Et ce avec les risques de sécurité induits par l'arrivée du code informatique dans les véhicules.

Mais en matière de hardware, cette méthode atteint très très vite ces limites. Les voitures électriques Model S et Model X qui sortent des chaînes de montage du site de Freemont font un ultime stop avant de partir en livraison : c'est celui de la réparation. Rien que de très classique, sauf que le taux de véhicule a réparer en bout de chaîne de montage n'a rien à voir avec les standards de l'industrie automobile.

Les constructeurs automobiles les plus performants au monde, comme Toyota, font des réparations en sortie de chaîne sur moins de 10 % de leurs voitures, affirme un expert de l'industrie automobile. Une performance qui assure un gain de temps et d'argent considérable par rapport au processus actuel subit par Tesla. Les défauts en sortie de chaîne sont présents dans plus de 90 % des véhicules Model S et Model X assurent les anciens employés de l'entreprise. Une situation qui existe depuis 2012. En période de pointe, jusqu'à 2.000 véhicules sont en attente de réparation en même temps dans les locaux de l'usine.

Petite armée de petites mains


Le problème c'est que Tesla se positionne comme un fabriquant de véhicule résolument orienté vers l'automatisation et la robotique, garants d'une qualité sans faille. Un exemple en est un récent portfolio publié dans la version anglaise du magasine Wired (juillet/août 2017) intitulé "Inside Elon Musk's disruption factory" (version en ligne ici). Les clichés de la ligne de production de la Model 3 pris à l'intérieur de l'usine de Freemont laissent à penser que la place de l'homme y est fort réduite : un seul employé est présent sur les sept clichés publiés.

Dans les faits, c'est donc une petite armée d'employés qui pallierait en bout de chaîne aux errances des robots.

Tesla indique officiellement que son processus de contrôle de qualité est exceptionnellement rigoureux, conçu pour signaler et corriger les plus petites imperfections. Le constructeur automobile déclare que la majorité de ses défauts post-assemblage sont mineurs et résolus en quelques minutes. L'entreprise ne souhaite toutefois pas fournir publiquement des taux de défauts après montage.

Model 3, enjeu crucial


Des problèmes d'assemblage semblent toutefois échapper même aux réparateurs de l'entreprise dépêchés en bout de chaîne : poignées de porte défectueuses, problèmes de panneau de carrosserie, joints défaillants qui laissent l'eau de pluie s'infiltrer dans l'habitacle sont quelques uns des défauts constatés par certains utilisateurs. Et ce même si un taux exceptionnellement élevé de clients se disent prêt à acheter à nouveau des voitures Tesla.

Certes, Elon Musk continue d’appâter d'enthousiastes curieux à force d'annonces, comme récemment avec le camion Tesla Semi et la nouvelle version du roadster. Mais la dynamique économique de l'entreprise rattrape quelque peu ces annonces.

Les experts de l'industrie automobile assurent que la survie de l'entreprise dépend désormais de sa capacité à produire des voitures de grande qualité en volume. La fabrication de la Model 3, une voiture vendue à partir de 35.000 dollars, est donc un enjeu crucial pour la société d'Elon Musk. Cependant, les problèmes de production ont ralenti les livraisons de la très attendue berline jusqu'à présent. Si les défauts signalés sur les Model S et Model X se retrouvent sur les Model 3, cela pénaliserait d'autant plus l'entreprise que le volume de véhicules à livrer est bien plus important.

Tesla n'a pour l'heure jamais réalisé de bénéfice annuel. L'entreprise dépense 1 milliard de dollars par trimestre. Une dynamique qui n'est pas viable sans argent frais, ou une très forte augmentation des ventes.

source:

http://www.zdnet.fr/actualites/tesla-confronte-aux-limites-de-sa-logique-logicielle-39860842.htm?utm_term=Autofeed&utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Facebook#link_time=1511969837
3
Deux chercheurs d'Apple publient leurs travaux sur la voiture du futur



Apple se concentre actuellement sur le développement de sa voiture autonome. Et attention, elle n'aura pas de caméras ! Deux chercheurs d'Apple ont rendu public leurs travaux sur un logiciel qui permettra à la voiture autonome de la firme à reconnaître les obstacles. Cette technologie a un nom : VoxelNet. Cette intelligence artificielle analyse la route sans caméra.Comment cela peut-il fonctionner ? Un laser recueille des informations tridimensionnelles ! Ce laser tourne en permanence autour de l'automobile et enregistre tous les obstacles. Ce qui permettrait à l'AppleCar de pouvoir différencier un piéton d'un obstacle quelconque.Pour les plus impatients, il va falloir attendre. Et pour cause, cette technologie n'en est qu'au stade de la recherche. Pour voir rouler ces AppleCars, rendez-vous dans le futur

En savoir plus : http://www.gentside.com/apple/deux-chercheurs-d-039-apple-publient-leurs-travaux-sur-la-voiture-du-futur_art82636.html?utm_source=facebook&utm_medium=social&utm_campaign=offigs
Copyright © Gentside
4
Sécurité / Pas de contrôles Bob pour la police fédérale de la route
« Dernier message par mike le 29 novembre 2017 à 20:15:28 »
Pas de contrôles Bob pour la police fédérale de la route



Dans la province du Hainaut, la police fédérale de la route hausse le ton. Réunie mercredi à Seneffe, elle a décidé de passer à l’action: les contrôles alcoolémie et la campagne Bob ne seront pas assurés!   

 
Depuis des mois, la tension monte au sein du WPR Hainaut.

source:
http://www.lanouvellegazette.be/160039/article/2017-11-29/pas-de-controles-bob-pour-la-police-federale-de-la-route
5
Sécurité / Pas de contrôles Bob en Hainaut pour la police fédérale de la route!
« Dernier message par mike le 29 novembre 2017 à 20:13:38 »
Pas de contrôles Bob en Hainaut pour la police fédérale de la route!

Dans la province du Hainaut, la police fédérale de la route hausse le ton.

Réunie mercredi à Seneffe, elle a décidé de passer à l’action : les contrôles alcoolémie et la campagne Bob ne seront pas assurés !



Depuis des mois, la tension monte au sein du WPR Hainaut.

«  Il manque un policier sur deux dans les trois postes de circulation du Hainaut  », martèle Philippe Bailly, le président provincial hennuyer du SLFP.

Voici une semaine, à l’issue d’une rencontre avec la direction du WPR et le ministère de l’Intérieur, le front commun syndical SLFP-Police,

CSC-SP, SNPS et CGSP-ADMI avait retoqué la proposition déposée sur la table.

Elle consistait en l’occurrence à ouvrir 18 postes l’an prochain… alors qu’il en faudrait 35 pour compléter le cadre.

> Les actions s’étaleront du 1er décembre au 2 janvier. Elles ne se limiteront aux seuls contrôles d’alcoolémie. D’autres « surprises » sont à venir…

> Attention cependant, cette mesure ne concerne pas les polices locales.

source:
http://www.sudinfo.be/2001036/article/2017-11-29/pas-de-controles-bob-en-hainaut-pour-la-police-federale-de-la-route

7
discution libre sur l'automobil / 24.000 Volvo autonomes pour Uber
« Dernier message par mike le 27 novembre 2017 à 20:10:37 »
24.000 Volvo autonomes pour Uber



Le service de véhicules avec chauffeur Uber a conclu un accord avec Volvo Cars pour la livraison de 24.000 voitures autonomes pour ses flottes. Un nouveau pas pour cette technologie avant un déploiement à très grande échelle !?

Les véhicules en question, des XC90, seront en fait spécialement conçus pour embarquer tous les systèmes et adaptations indispensables à la conduite autonome. Mais il reviendra à Uber d'installer le dispositif de son choix. Les livraisons interviendront en 2019 et 2020, pour une mise en service du premier véhicule 100% autonome en 2021.

Bien que le service de «VTC» n'ait pas encore précisé où aurait lieu cette grande première, cela devrait se faire en Californie, où se trouve le siège social de la «start-up», et seul état à autoriser la circulation libre de voitures autonomes. Ce dernier point restera d'ailleurs l'un des principaux challenge d'Uber avant un élargissement de son service.

La mise en place des voit
ures autonomes est évidemment primordiale pour Uber, dont la principale source de frais reste... le paiement des chauffeurs!

source:

https://gocar.be/fr/actu-auto/actualite/24000-Volvo-autonomes-pour-Uber-11320557?utm_source=email_20171127&utm_medium=email&utm_campaign=av_daily_fr
8
Sécurité / Nouveaux radars invisibles en Wallonie
« Dernier message par mike le 27 novembre 2017 à 19:56:15 »
Nouveaux radars invisibles en Wallonie




24/11/2017 |  Nicolas Joannès   
 


Les routes wallonnes verront bientôt fleurir un nouveau type de radar.

Hyper-efficace, le NK6 de la société Securoad est qualifié de semi-mobile mais il se distingue surtout par son flash infrarouge qui le rend presque indétectable.

Le ministre en charge de la Sécurité routière, Carlo Di Antonio, vient donc de dévoiler le nom du radar dont 40 exemplaires ont été acquis par la Région Wallonne pour 2018. Et ses caractéristiques effrayeront plus d'un conducteur.

Le NK6 est ainsi capable de flasher jusqu'à six bandes de circulation, dans les deux sens et même plusieurs véhicules à la fois. Il peut être soit utilisé comme radar fixe dans un boitier soit être utilisé comme radar mobile. Et grâce (à cause diront ses détracteurs) à un flash infrarouge, aucune lumière ne sera émise quand il prendra une photo, ce qui le rendra difficilement détectable.

source:

https://gocar.be/fr/actu-auto/actualite/Nouveaux-radars-invisibles-en-Wallonie-11320537?utm_source=email_20171127&utm_medium=email&utm_campaign=av_daily_fr
9
Ancètres-histoires / La Ferrari de Schumacher vendue à un prix astronomique !
« Dernier message par mike le 27 novembre 2017 à 19:53:14 »
La Ferrari de Schumacher vendue à un prix astronomique !



C’est la Formule 1 la plus chère de l’histoire, ayant été adjugée à un peu plus de 7,5 millions de dollars à une vente aux enchères de Sotheby’s, à New York.

Cette Ferrari F2001 châssis 211 date de 2001 et elle est d’une grande importance car c’est à bord de cette voiture que Michaël Schumacher a remporté le Grand-Prix de Monaco et celui de Hongrie. Une voiture historique donc, qui lui a permis de remporter le titre de champion du monde bien avant le terme du championnat !

Cette monoplace ravira vos oreilles, car elle est équipée d’un V10 atmosphérique de 3 litres, une unité délivrant 900 chevaux à près de 19.000 tr/min que les F1 modernes ne peuvent que lui envier. Reste à savoir dans quelle mesure le nouveau propriétaire sera capable de faire revivre ce morceau d’histoire… Entre-temps, l’ancien propriétaire a déclaré qu’il reversera une partie de la somme à l’association caritative de Schumi, la « Keep Fighting Foundation ».

source:
https://www.vroom.be/fr/actus/la-ferrari-de-schumacher-vendue-un-prix-astronomique?utm_source=vroom&utm_medium=content&utm_campaign=newsletter-daily-content&utm_term=news2
10
Sécurité / Google : les ingénieurs travaillent sur une carrosserie pliable pour les voiture
« Dernier message par mike le 26 novembre 2017 à 14:27:19 »
Google : les ingénieurs travaillent sur une carrosserie pliable pour les voitures autonomes



Désireux de rendre les voitures autonomes plus fiables et sécurisées, Waymo, une filiale de Google, a imaginé une carrosserie d'un nouveau genre capable de se plier en cas de choc. Découvrez comment cela est possible. Mieux que le système de l'airbag, Waymo, la filiale d'Alphabet (maison mère de Google) travaille actuellement sur un nouveau concept permettant à la carrosserie d'une voiture automnome de se plier en cas de choc. De la science-fiction pensez-vous ?Une carrosserie qui se plie aux circonstances Si pour le moment le concept n'est en effet qu'à l'état d'ébauche, celui-ci n'en a pas moins de l'avenir. Détenteur d'un brevet délivré par l'USPTO, Waymo développe en effet avec ses ingénieurs une technologie de pointe permettant à la carrosserie de posséder une flexibilité capable de s'adapter aux chocs.Si la voiture venait ainsi à percuter un piéton, sa carrosserie viendrait à se déformer afin d'absorber la violence du choc. Si au contraire, l'accident se déroulait avec un autre véhicule, celle-ci deviendrait alors plus rigide afin de rendre plus résistante la voiture en prévision d'une collision.Une voiture "scotchante" Parallèlement au développement de cette idée, la firme de Mountain View avait également imaginé un autre système pour protéger les piétons lors d'un accident avec une voiture autonome. Celle de recouvrir la carrosserie d'un papier hautement adhésif permettant alors de "scotcher" la personne à la voiture et lui éviter ainsi de rebondir. Reste à savoir si nous verront prochainement toutes ces belles idées s'appliquer sur la route.

En savoir plus : http://www.gentside.com/google/voici-la-voiture-qui-se-plie-pour-alleger-les-accidents_art81335.html
Copyright © Gentside
Pages: [1] 2 3 ... 10