Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Messages récents

Pages: [1] 2 3 ... 10
1
Autres Mazda / Mazda RX-7 — AutoPassion.TV
« Dernier message par Mitsubishi Grandis le 30 mars 2020 à 17:01:55 »
Bonjour essai Mazda RX-7 Bonne vue.

2


Bonne vue a vous.

ACCUEILACTUALITÉS AUTOMOBILEESSAIS ROUTIERSESSAI ROUTIER DU RVR 2020 : POUR LE LIBRE-PENSEUR EN VOUS
ESSAIS ROUTIERS
ESSAI ROUTIER DU RVR 2020 : POUR LE LIBRE-PENSEUR EN VOUS
Imprimer
Essai routier du RVR 2020 : pour le libre-penseur en vous
Photo : D.Boshouwers
Mitsubishi RVR 2020
LE PLUS PETIT VUS DU CONSTRUCTEUR AUTOMOBILE FAIT PEAU NEUVE EN ATTENDANT SA RÉVISION COMPLÈTE
Par Derek Boshouwers , 2020-01-27
Auto123 met à l’essai le Mitsubishi RVR 2020

L’avantage d’être un peu marginal dans le domaine automobile c’est que vous pouvez séduire les soi-disant libres-penseurs, ceux qui préfèrent ne pas conduire les mêmes véhicules que tout le monde autour d’eux. L’inconvénient, c’est que vous n’attirerez pas beaucoup d’autres acheteurs, des gens qui ne connaissent peut-être pas vos produits ou ne leur font pas vraiment confiance.

C’est le lot de Mitsubishi qui tente de s’approprier une part de marché avec une gamme de produits relativement petite. Pourtant, l’Outlander, par exemple, en particulier la version hybride enfichable, est une réussite canadienne incontestable. Les libres-penseurs aiment la quasi-invincibilité des modèles Mitsubishi et la meilleure garantie de l’industrie qui les accompagne. Leurs prix abordables ne leur font probablement pas de mal non plus.

Cependant, l’Outlander ne peut y arriver seul. C’est pourquoi Mitsubishi nous propose un RVR considérablement révisé (mais pas entièrement nouveau) pour 2020 afin de cibler les consommateurs qui souhaitent un VUS à traction intégrale compact, sans que ce soit un modèle omniprésent sur la route.

Auto123 lance Shopicar ! Tous les modèles de l’année et toutes les promotions en cours.


Photo : D.Boshouwers
Il est important de garder à l’esprit que, bien que le RVR 2020 ait été mis à jour et ait vu son habitacle être amélioré stylistiquement, il roule toujours sur la même plateforme et utilise au moins un moteur qui était présent à ses débuts en 2011. Pour une génération de voitures, neuf ans, c’est une éternité.

Ce que Mitsubishi a fait avec l’édition 2020, en plus de l’embellir du mieux qu’elle a pu, c’est de retravailler l’offre pour en offrir à un prix toujours avantageux. La note de départ pour le modèle de base est de quelques poussières sous les 23 000 $. Le meilleur compromis se trouve probablement avec la version ES AWC (All-Wheel Control), vendue à 25 000 $.

L’allure
À l’extérieur, on constate quelques différences notables par rapport à l’édition précédente, à commencer par le nouveau design du faciès qui avance désormais un éclairage à DEL et une nouvelle grille. La partie arrière a également été revue et fait un bon travail pour convaincre les acheteurs potentiels que c’est un véhicule dynamique qui les attend.


Photo : D.Boshouwers
À l’intérieur, la transformation est moins drastique. On note l’ajout de nouveaux matériaux et de nouvelles couleurs, mais le plus important est l’inclusion de la compatibilité avec les applications Apple CarPlay et Android Auto, le tout via un écran tactile de huit pouces, offert de série. Au-delà de cela, il s’agit d’un intérieur simple, ergonomique, et qui suit en quelque sorte la recette traditionnelle de Subaru, soit maintenir le prix du véhicule à un niveau bas et plaire à ceux qui lèvent le nez sur les fioritures inutiles.

Mais si vous êtes à la recherche de technologies de pointe à foison et d’une surabondance de fonctions, de boutons et de babioles, l’habitacle du RVR n’est pas fait pour vous.

À l’arrière, l’espace de chargement est plutôt médiocre avec 569 litres, bien qu’il s’améliore pour pratiquement atteindre la moyenne lorsqu’on rabat les sièges, soit 1382 litres. À ce chapitre, le RVR est à la traîne par rapport à certains de ses rivaux dans le segment, notamment le Honda HR-V (1583), le Subaru Crosstrek (1565) et même le timide Mazda CX-3 (1528).


Photo : D.Boshouwers

Photo : D.Boshouwers
La mécanique
Le RVR 2020 fonctionne avec l’un de deux moteurs. L’offre s’amorce avec un 4-cylindres de 2 litres développant 148 chevaux et 145 livres-pieds de couple pour se conclure avec un 4-cylindres de 2,4 litres délivrant 168 chevaux et 167 livres-pieds de couple. Celui-ci n’est livrable qu’à partir de la version SE AWC à un peu moins de 28 000 $. Notre modèle d’essai, une variante GT AWC haut de gamme (un peu moins de 34 000 $), était équipé de ce moteur plus puissant.

Cette année, le RVR n’est pas équipé d’une boîte de vitesses manuelle, celle-ci ayant été abandonnée. Il ne reste plus qu’une CVT (transmission à variation continue) dans l’offre de produits, avec l’amélioration de la consommation et la diminution du plaisir de conduire que cela entraîne. Sinon, le RVR est pratiquement le seul véhicule de sa taille à être équipé d’un système de transmission intégrale verrouillable, ce qui prouve que l’aspect légèrement rugueux du modèle, prêt pour la conduite tout-terrain, n’est pas de la frime.

D’ailleurs, bien que le prix de la version GT AWC soit plus élevé que ce que vous devriez payer pour un petit VUS comme celui-ci, il dispose d’un très grand toit panoramique par lequel la lumière pénètre dans l’habitacle, ce qui est très agréable pour un véhicule de cette catégorie.


Photo : D.Boshouwers
Sur la route
Malgré la présence de la boîte CVT, compétente, mais pas agréable, le Mitsubishi RVR 2020 s’acquitte bien de sa tâche sur la route en matière de maniabilité et d’agrément de conduite au quotidien. La visibilité est très bonne et les performances du moteur de 2,4 litres ne rendent pas justice à ses modestes chiffres bruts. L’accélération est correcte tant que les pleurnicheries de la CVT ne vous dérangent pas. La caisse est assez rigide, ce qui est un avantage certain.

Comme mentionné, la CVT contribue à réduire la consommation de carburant et c’est l’une des raisons pour lesquelles les acheteurs regardent un modèle comme celui-ci. J’ai obtenu une médiane de 9,3 litres aux 100 km sur une semaine (conduite en ville surtout), ce qui est assez impressionnant compte tenu du fait qu’il s’agit d’une configuration à traction intégrale et que l’essai s’est réalisé en hiver.

Si quelqu’un souhaite un véhicule abordable, construit pour durer et économe en carburant, en plus d’être équipé du rouage intégral et soutenu par une garantie de premier ordre, il serait idiot de l’écarter comme option. Le Mitsubishi RVR 2020 mérite d’être pris au sérieux par ceux qui sont sur le marché des VUS sous-compacts.


Photo : D.Boshouwers
Et pourtant, bien qu’il y ait peu à critiquer sur les efforts louables de rajeunissement que le constructeur automobile a déployé avec l’édition 2020, le temps est venu pour un RVR entièrement nouveau. La concurrence est de plus en plus féroce dans ce segment et Mitsubishi est toujours à la traîne.

On aime

Conduite sportive grâce au châssis rigide
Moteur décent (2,4 L)
Le meilleur système intégral
Une garantie imbattable
Une bonne économie de carburant
Une ergonomie simple à l’intérieur

On aime moins

L’espace de chargement limité
Cabine assez bruyante sur la route
Le manque de technologies de pointe
Même rafraîchi, le modèle vieillit
4
discution libre sur l'automobil / Zart Mercedes Classe V : La fourgonette VIP ultime ?
« Dernier message par mike le 26 mars 2020 à 22:47:18 »
Zart Mercedes Classe V : La fourgonette VIP ultime ?

En sortant des ateliers de Zart, une société russe, le Mercedes Classe V n’a plus rien à envier à une Mercedes Maybach…



Bureau roulant pour hommes d’affaires constamment sur la route, moyen de déplacement idéal pour riches voyageurs (stars ou héritiers) ayant peur de l’avion, ou fourgonette VIP pour assurer la transition parfaite entre un vol en first class et la chambre d’un palace, le Mercedes Classe V réinterprêté par Zart offre le confort et le luxe absolu à l’intérieur tout en observant la plus grande discrétion à l’extérieur. La version la plus poussée ne comprend que deux places dans la partie arrière, mais deux places dignes des meilleurs salons et fauteuils “lounge” du domaine de l’aviation de luxe. Cuir, boiserie, inserts en métaux nobles, tout est prévu et appliqué par des artisans avec la plus grande maniaquerie pour le soin.



Lorsque les rideaux sont fermés, les passagers (totalement coupé du poste de conduite) ont l’impression de voler dans un jet de luxe.
Bar rétractable (tout est électrique dans ce minivan), système d’air conditionné à filtre au charbon, mais aussi télévision 40” 4K full HD, tout est conçu pour vivre un transport terrestre des plus agréables.



Envie de dormir ?
Les sièges adoptent une position couchette de grand luxe.
Les vitres acoustiques et les portes isolées ne perturberont pas votre sommeil.
Le prix de tels engins peut évidemment s’envoler, entre 100 et 200.000 euros selon le choix des matériaux de finition.

source:

https://gocar.be/fr/actu-auto/dream-cars/zart-mercedes-classe-v-la-fourgonette-vip-ultime?utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=go_daily_fr_20200326
5
Ancètres-histoires / 3 voitures assassinées par une crise
« Dernier message par mike le 26 mars 2020 à 22:31:54 »
3 voitures assassinées par une crise

La pandémie actuelle met le secteur automobile sous pression. Mais ce n’est, bien sûr, pas une première…

D’octobre 1973 à mars 1974, le prix du baril de pétrole avait par exemple quadruplé.
La guerre du Kippour, le pic pétrolier américain de 1971, l’embargo de l’OPEP et la fin des accords de Bretton-Woods auront fait flamber le prix à la pompe.
Les conséquences de ce premier choc pétrolier sont énormes et de nombreux modèles passent à la trappe.
Nous en avons relevé trois, qui auraient mérité une toute autre carrière…

1. Monica



Jean Tastevin, génial ingénieur, décide d’offrir un vrai haut de gamme à la France après la disparition de Facel-Vega.
Le projet est prometteur : une ligne superbe, un habitacle garni des meilleurs matériaux et un V8 dérivé de la compétition.
Finalement, pour des raisons de fiabilité, la voiture sera commercialisée en 1973 avec un rustique, mais puissant et indestructible V8 Chrysler.
Un prix délirant (équivalent à celui d’une Rolls-Royce) et le choc pétrolier mettent un terme à l’aventure avant même qu’elle ne démarre réellement.
Une vingtaine d’exemplaires seulement auraient vu le jour…

2. Citroën SM



C’est en mars 1970 que Citroën lance sa « super DS », la SM, pour « Sport Maserati ».
Un dessin avant-gardiste, une suspension hydraulique, 4 vraies places et un V6 signé Maserati sont ses ingrédients principaux.
Après des débuts prometteurs, la commercialisation chute rapidement : le V6 Maserati est complexe et fragile et le choc pétrolier met un terme définitif à sa production.
En 1974, moins de 300 exemplaires seulement furent produits.
Citroën tire le rideau l’année suivante…

3. Alfa Romeo Montréal



Une merveille de design signée Bertone, un V8 dérivé de la compétition alignant 200 chevaux mais hélas un châssis peu adapté aux besoins de la mécanique : la Montreal, lancée en 1970, séduit malgré tout. En 1974, le choc pétrolier coupe néanmoins l’élan de la sportive qui aura été produite à moins de 4.000 exemplaires.
La commercialisation continue toutefois, doucettement, jusqu’en 1977.

source:

https://www.vroom.be/fr/actus/3-voitures-assassin-es-par-une-crise-23035

6
Modèle oublié : Renault 40CV… et sa mécanique frôlant les 10 litres !

Renault n’a pas toujours limité sa production aux modèles populaires et abordables.
La marque française a également un certain historique en matière de très haut de gamme, comme le confirme cette invraisemblable 40CV, à la plantureuse mécanique…

Renault et les modèles de prestige, c’est une histoire qui remonte à… 1908, avec la présentation de cette 40CV.
Ce modèle connut un joli succès : sa mécanique frôlant les… 10 litres de cylindrée en faisait une machine aussi rapide que robuste.



Dans les années 10 et 20, l’automobile en est encore à ses balbutiements et les habitudes diffèrent largement de ce que nous connaissons aujourd’hui.
A l’époque, il était d’usage d’acheter un châssis motorisé chez un constructeur et d’aller ensuite frapper à la porte d’une carrosserie pour l’habiller ! Une méthode qui vaudra à la 40CV d’être agrémentée des plus belles carrosseries !



Mécaniquement, Renault ne cherche pas la sophistication absolue, mais plutôt la quantité : le 6 cylindres cubera, suivant les versions et les années, entre 7,5 et… 9,5 litres !
Voiture favorite des présidents de la République, elle resta au catalogue pendant quelque vingt années.

Ce n’est qu’en 1928 que Renault remplace ce modèle mythique et voiture officielle des présidents de la République par une voiture plus moderne : la Reinastella.
Un modèle plus abouti et au moteur 8 cylindres plus raffiné.

source:

https://www.vroom.be/fr/actus/mod-le-oubli-renault-40cv-et-sa-m-canique-fr-lant-les-10-litres-23028?utm_source=vroom&utm_medium=content&utm_campaign=newsletter-daily-content&utm_term=news6
7
Coin Tesla / Coronavirus : Tesla livre des voitures sans intervention humaine !
« Dernier message par mike le 26 mars 2020 à 22:19:05 »
Coronavirus : Tesla livre des voitures sans intervention humaine !

Une mesure temporaire pour prévenir la contamination par le Covid-19.



L'agence Tesla de Laethem-Saint-Martin, près de Gand, ne livre plus physiquement les voitures vendues à ses clients. Comme nous le montre le YouTuber Matthias Vlogt, les clients qui ont acheté une Tesla recevront un code. Celui-ci leur permet d'ouvrir un coffre-fort dans le parking où sont stockés les clés et les documents de bord.
Le client peut dès lors récupérer sa voiture sur le parking et rentrer chez lui. De cette manière, le contact humain est évité. Cependant, si vous avez un doute quant à l'écran tactile, vous devez apporter votre propre désinfectant. Nous n'avons pas pu joindre Tesla pour plus de commentaires à ce sujet. Mais un lecteur nous a informés qu'il avait récupéré sa Model S de la même manière au Service Center de Hasselt. La mesure devrait donc s'appliquer au moins dans toute la Belgique et probablement aussi dans le reste de l'Europe.



source:

https://www.vroom.be/fr/actus/coronavirus-tesla-livre-des-voitures-sans-intervention-humaine-23039?utm_source=vroom&utm_medium=content&utm_campaign=newsletter-daily-content&utm_term=news5
8
La famille électrique de Jaguar Land Rover va s’élargir !

Les Britanniques veulent se poser en tant que spécialistes de l'électromobilité !



Jaguar Land Rover est en train de convertir son usine historique de Castle Bromwich en une usine spécialisée dans la production de voitures électriques, rapportent nos collègues d'Autocar.
Trois nouveaux modèles électriques devraient sortir de chaîne dès la fin de l'année prochaine pour soutenir la Jaguar I-Pace.
La nouvelle génération de la limousine XJ, qui sera également disponible en version purement électrique, sera lancée au début de l'année prochaine. La XJ repose sur la plate-forme MLA ultra-flexible du groupe, qui est compatible avec tous les types de groupes motopropulseurs. La XJ sera suivie par le J-Pace, un grand frère du I-Pace.
Enfin, Land Rover travaille sur une gamme de SUV plus « soft », actuellement connue sous le nom provisoire de « Road Rover ».
La première de ces Road Rover sera un SUV électrique.
Tous ces modèles devraient être disponibles avec un moteur à combustion interne (éventuellement dans une configuration hybride rechargeable), mais la variante électrique sera prioritaire lors du lancement.

source:

https://www.vroom.be/fr/actus/la-famille-lectrique-de-jaguar-land-rover-va-s-largir-23032?utm_source=vroom&utm_medium=content&utm_campaign=newsletter-daily-content&utm_term=news2
9
Le Bar / On a besoin des routiers mais on les empêche de circuler !
« Dernier message par mike le 26 mars 2020 à 22:08:35 »
On a besoin des routiers mais on les empêche de circuler !

C’est la paradoxe auquel sont actuellement confrontés les professionnels de la route.



Alors qu’on a plus que jamais besoin d’eux pour approvisionner les magasins d’alimentation mais également les pharmacies et les hôpitaux, les routiers sont parfois bloqués aux frontières entre états européens.
Ces dernières heures, on a ainsi pu constater d’interminables files entre l’Allemagne et la Pologne, des embouteillages sur la rocade portuaire à Calais ou encore de gros embarras de circulation aux portes de la Tchéquie et de la Hongrie.
Aucun souci n’est par contre à déplorer au Benelux et dans l’ouest de l’Allemagne.
En Italie, les chauffeurs peuvent circuler mais doivent être équipés d’un masque, de gants et doivent avoir quitté le territoire dans les 72 heures.
Cacophonie
Certains pays présentent néanmoins une gestation nettement moins claire, à l’image de la Hongrie, qui a fermé puis rouvert ses frontières aux camions. La Tchéquie, elle, est un jour ouverte, un jour fermée. Ce qui ne va pas sans poser de sérieux problèmes pour les routiers, comme on peut s’en douter. Pire : en Roumanie, les chauffeurs internationaux sont mis en quarantaine durant… 14 jours ! De quoi rendre le processus d’approvisionnement particulièrement complexe.
De son côté, la France a décidé de soumettre les routiers à une série de formulaires à présenter aux frontières. Les camionneurs sont donc priés de produire une attestation qui prouve que leur déplacement est de nature… professionnelle. Et une société de transport d’ironiser : « Comme si un 30 tonnes allait passer la frontière française pour aller y faire du tourisme… » Ambiance !
En attendant, vu le contexte actuel, la Commission européenne vient de lancer l’idée de créer une voie prioritaire destinée aux camions. Une solution d’ores et déjà adoptée aux Pays-Bas et qui semble porter ses fruits. Reste à voir si cette idée sera concrétisée dans les prochaines semaines.

source:
https://www.vroom.be/fr/actus/on-a-besoin-des-routiers-mais-on-les-emp-che-de-circuler-23029?utm_source=vroom&utm_medium=content&utm_campaign=newsletter-daily-content&utm_term=news1
10
SCOOP : La Lotus Esprit (hybride) est bel et bien prévue !

Les rumeurs quant à la résurrection de la Lotus Esprit sont persistantes depuis quelques mois.
Nos reporters ont bel bien surpris une « mule » qui confirme que le développement de l’anglaise est en cours.



Lorsque l’on pense à la Lotus Esprit, il est difficile de ne pas se remémorer la mythique scène du film « L’espion qui m’aimait » dans lequel Roger Moore, alias James Bond, sortait de la mer avec sa voiture amphibie.
Avec sa ligne typique des années 70-80, l’Esprit a marqué…les esprits des amateurs de belles automobiles.
Sa disparition en 2004 a d’ailleurs laissé un vide dans la gamme qu’aucun modèle n’a pu combler.
Que les passionnés se rassurent !
Un mulet destiné à tester les organes mécaniques de la future Lotus Esprit a été observé.
Son moteur V6 hybride de 3,5 litres Toyota devrait développer une puissance estimée à 500 ch.
Selon nos estimations, cette stricte deux places devrait être lancée au début de l’année prochaine.

source:

https://gocar.be/fr/actu-auto/spy-shots/lotus-esprit-2020?utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=go_daily_fr_20200326
Pages: [1] 2 3 ... 10