Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire. Did you miss your activation email?

Messages récents

Pages: [1] 2 3 ... 10
1
discution libre sur l'automobil / fin des véhicules diesel et essence d’ici 2040.
« Dernier message par mike le 06 juillet 2017 à 16:34:41 »
Nicolas Hulot a présenté son plan climat ce jeudi matin en conférence de presse.




Le ministre de la Transition écologique et solidaire a annoncé un programme ambitieux qui doit mener à l’abandon définitif des énergies fossiles et à la fin des véhicules diesel et essence d’ici 2040.

Après un début de mandat plutôt discret, Nicolas Hulot a annoncé un plan climat ambitieux qui doit rendre « irréversible » l’accord signé à Paris en décembre 2015.

Voici les objectifs et les principales mesures annoncées:

Objectif neutralité carbone à l’horizon 2050

Cela signifie que le niveau d’émission de gaz à effet de serre devra être inférieur ou équivalent au niveau d’émission capturées par les puits de carbone comme les forêts, océans, sols…

La fin des véhicules diesel et essence d’ici 2040

“Nous annonçons la fin de la vente des voitures à essence et diesel d’ici 2040”, a déclaré Nicolas Hulot. “Nos propres constructeurs (automobiles) ont dans leurs cartons de quoi alimenter et incarner cette promesse (…) qui est aussi un agenda de santé publique”, a-t-il ajouté.

Une prime pour l’achat d’un véhicule plus propre

Cette prime, dont le montant n’a pas été précisé, sera destinée aux plus modestes  pour remplacer un diesel datant d’avant 1997 ou essence d’avant 2001 par un véhicule plus propre neuf ou d’occasion”.

Même fiscalité pour le diesel et essence

Nicolas Hulot a répété que la convergence de la fiscalité entre les deux carburants devrait être atteinte avant 2022.

Bâtiment : 10 ans pour éradiquer les “passoires thermiques”

Les bâtiments mal isolés, très consommateurs en énergie, devront disparaître. “Le sujet de l’efficacité énergétique est un sujet où tout le monde gagne”.

Abandon définitif des énergies fossiles

Une loi dès la fin de l’été ou au début de l’automne mettra fin aux permis d’exploitation de pétrole et de gaz et d’ici 2022, l’électricité ne devra plus être produite à partir du charbon

Réduction de la part du nucléaire

L’objectif de réduire la part du nucléaire dans la production d’électricité à 50% “est un objectif et j’espère qu’on le tiendra”, précise Nicolas Hulot.

source

https://m6info.yahoo.com/plan-climat-nicolas-hulot-promet-la-fin-des-vehicules-diesel-et-essence-dici-2040-105602277.html
2
Sécurité / Vous risquez une amende en pliant volontairement votre plaque d’immatriculation
« Dernier message par mike le 01 juillet 2017 à 13:10:25 »
Vous risquez une amende en pliant volontairement votre plaque d’immatriculation



30/06/2017 |  Jan Roodhooft, avocat (www.ra-advocaten.be)   



Certains automobilistes sont très créatifs quand il s’agit d’éviter les amendes. Cet arrêt de la Cour de cassation prouve que la créativité dans ce domaine peut être sanctionnée.

Un automobiliste a trouvé une astuce afin d’éviter d’être flashé sur la route. Il a en fait légèrement plié sa plaque d’immatriculation. Mais lorsque la police l’a constaté, il a immédiatement reçu une contravention. Par la suite, il a également été poursuivi par le Tribunal de police. Le parquet a estimé qu’il avait délibérément ‘modifié’ sa plaque d’immatriculation dans le but d’entraver ou d’empêcher la constatation d’infractions routières.

Qu’a décidé le juge?

L’affaire a finalement abouti devant la Cour de cassation. Celle-ci a estimé que le conducteur a commis un fait punissable. Toujours d’après la Cour, le fait de plier sa plaque d’immatriculation peut en effet être un moyen d’entraver ou d’empêcher la constatation d’une infraction routière.

Qu’en retenir?

Si vous tentez d’empêcher la constatation d’infractions routières en trafiquant votre plaque, vous vous rendez coupable d’une infraction pénale. Ainsi, il est par exemple interdit d’utiliser des sprays ou des produits chimiques pour rendre une plaque d’immatriculation illisible et éviter d’être flashé sur la route. Plier sa plaque pour éviter un radar flash est également un fait inadmissible aux yeux de la loi.


source
http://gocar.be/fr/actu-auto/legal/Vous-risquez-une-amende-en-pliant-volontairement-votre-plaque-dimmatriculation-10372715?utm_source=email_20170701&utm_medium=email&utm_campaign=av_saturday_fr
3
Le Bar / Un membre de Top Gear en prison en Norvège ?
« Dernier message par mike le 01 juillet 2017 à 13:08:17 »
Un membre de Top Gear en prison en Norvège ?






L’équipe de la célèbre émission britannique a commencé le tournage de la future série, qui sera sur nos écran au printemps 2018. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les débuts sont quelque peu chahutés…
 
Alors qu’elle réalisait son premier reportage en Norvège avec une Ferrari GTC4Lusso et une Porsche Panamera Sport Turismo, les véhicules se sont fait flasher à 195 km/h et 241 km/h sur une zone habituellement limitée à 80 km/h. Exceptionnellement, l’équipe a reçu l’autorisation de rouler à 140 km/h, mais les vitesses réalisées sont très nettement supérieures !


Les stars pas inquiétées ?

Et en Norvège, on ne badine pas avec la sécurité : une vitesse excessive peut entrainer une solide amende, un retrait du permis de conduire et une peine de prison allant de 18 à 175 jours ! D’après l’émission, il ne s’agirait ni Chris Harris, ni de Matt Leblanc, deux des trois animateurs vedettes de Top Gear. En effet, les scènes de roulage sont régulièrement tournées avec d’autres conducteurs à bord.

source

http://www.vroom.be/fr/blog/un-membre-de-top-gear-en-prison-en-norv-ge
4
Les voitures électrique / Est-ce là la prochaine BMW Z3 M ?
« Dernier message par mike le 01 juillet 2017 à 13:02:09 »
Est-ce là la prochaine BMW Z3 M ?








Cette superbe interprétation contemporaine est l’œuvre du designer finlandais Esa Mustonen.
 
En voilà un qui ne manque pas de talent ! Ce jeune prodige est d’ailleurs à la recherche d’un emploi… Basé en Finlande, Esa Mustonen est un mordu de belles carrosseries à tel point qu’il souhaite coûte que coûte devenir designer automobile.

Et histoire de se distinguer de milliers d’autres concurrents, il publie régulièrement ses créations sur la toile. Dernière en date : une libre interprétation du coupé BMW Z3 M, produit de 1998 à 2000. Pour ce faire, Mustonen a repris l’esprit de ce modèle mythique en y ajoutant des éléments esthétiques récupérés de la gamme électrique "i".

On y retrouve ainsi les projecteurs ciselés ainsi que la calandre pleine de l’i8. Dépourvu de rétroviseurs et de poignées de porte, le modèle exhibe un profil d’une sobriété époustouflante. Plus chargée, la face arrière donne le ton avec son généreux diffuseur et ses deux grosses sorties d’échappement. Il n’y a pas à dire, ça a de la gueule !

source
http://www.vroom.be/fr/blog/est-ce-l-la-prochaine-bmw-z3-m
5
Rio / ESSAI Kia Rio 1.0 T-GDI: Rio Grande
« Dernier message par mike le 01 juillet 2017 à 12:59:01 »
ESSAI Kia Rio 1.0 T-GDI: Rio Grande




Souhaitant accélérer sa percée en Europe, Kia peaufine la montée en gamme de sa Rio. La coréenne a maintenant tout d’une grande, à l’instar de ses rivales « made in Europe ». Suffisant pour leur faire boire la tasse ?

Inutile de le préciser, cela saute aux yeux quand on s’intéresse aux véhicules qui circulent sur nos routes : en volume, le segment sur lequel se battent les Renault Clio, Ford Fiesta, Opel Corsa, Volkswagen Polo et autres Peugeot 208 est gigantesque en Europe. Chez nous, par exemple, il représente près de 20% du marché total à lui tout seul. Du coup, même s’il sait que la bataille sera rude pour concurrencer les modèles indigènes qui se partagent la plus grosse part du gâteau, Kia aimerait voir les ventes de sa Rio progresser. Certes, depuis la première génération, lancée en 2000, vendue à seulement… 386 exemplaires en Belgique, la Rio est bien sûr progressivement montée en puissance. Kia a, par exemple, écoulé 6.500 Rio II entre 2005 et 2011 et 8.500 Rio III entre 2011 et 2016 sur notre marché. C’est bien. Mais, à titre de comparaison, Renault vend près de 12.000 Clio… par an en Belgique !



Taille au-dessus

À l’instar des dernières créations signées Kia, la quatrième Rio du nom mise avant tout sur une plastique suggestive pour séduire. Pour assoir ce style plus dynamique, la Rio voit dans le même temps ses proportions devenir plus sportives : elle est plus longue, plus large mais également un peu plus basse que le modèle sortant. Dans le même temps, le porte-à-faux avant s’est étiré au détriment du porte-à-faux arrière, raboté, afin d’afficher des mensurations plus dynamiques. Dépassant maintenant la barre des 4,06 mètres, la Rio IV se profile au final comme l’une des polyvalentes les plus grandes de son segment. Première conséquence : l’habitabilité aux places arrière fait figure de référence. On peut y caser deux adultes sans problème, même des grandes perches malgré la hauteur de pavillon rabaissée. Deuxième conséquence : en atteignant maintenant 325 litres, le volume de coffre se situe dans la fourchette haute du segment. À titre de comparaison, la Renault Clio offre 300 litres.

Inspiration germanique

Si l’appellation « Rio » évoque directement en vous le carnaval brésilien et ses danseuses colorées, vous allez être un peu déçus en vous installant à bord. L’inspiration de cette Rio provient plutôt d’outre-Rhin… Autrement dit : la nouvelle planche de bord se veut avant tout qualitative et sobre. Bref, l’ambiance est un peu austère même si on peut opter pour des touches colorées afin d’égayer un peu l’ensemble. L’écran qui flotte au-dessus de la planche de bord, façon tablette tactile, rappelle tout de même celle des modèles étiquetés premiums. Et sa connectivité à la pointe (compatibilité Apple Car Play et Androïd Auto par exemple)­ plaira aux « geeks ». La qualité des plastiques, durs et creux, dénote juste un peu quand on inspecte la planche de bord attentivement. Mais, à l’œil, l’ensemble paraît globalement convaincant. Signalons enfin que, côté équipements, la Rio rivalise également avec les références du segment : freinage automatique d’urgence avec détection des piétons, avertissement de franchissement involontaire de ligne, grands phares automatiques… Par contre, comme d’habitude chez Kia, la dotation dépendra étroitement du niveau de finition retenu tant les options individuelles restent peu nombreuses.



Sur la bonne voie

Les bonnes surprises se poursuivent sur la route. Certes, la Rio ne se démarque ni par son dynamisme (contrairement aux Ford Fiesta/Renault Clio ou Peugeot 208) ni par son confort de marche ouaté, comme une Citroën C3. La Rio se contente, comme une Volkswagen Polo, une Opel Corsa ou une Hyundai i20, de proposer un excellent compromis entre ces deux visages. Grâce à une direction moins artificielle et à un train avant plus « solide », les qualités dynamiques progressent tout de même efficacement par rapport à la devancière, moins tranchante.

Sur le plan mécanique, la Rio accueille une véritable perle : le trois cylindres 1.0 T-GDI partagé avec le cousin Hyundai. Nous avons eu l’occasion de le tester dans sa variante « low power » 100ch. Il est alors couplé à une boîte manuelle 5 rapports mais assure déjà des prestations soutenues. Inutile, à notre sens, de lorgner vers la variante 120ch, à boîte 6, uniquement proposé avec la finition la plus élevée, qui facture nettement plus cher ses services (21.290€). Hormis quelques vibrations perceptibles, ce moteur se montre rond tout en offrant une belle allonge pour sortir sur les grands axes. Pour les plus petits rouleurs, le « vieux » moteur 1.2 atmosphérique 84ch devrait également suffire. Certes, il faudra rétrograder pour bénéficier de relances soutenues à l’occasion. Mais pour une utilisation urbaine, ce quatre cylindres se révèle agréable et très silencieux. Le 1.4 atmosphérique 100ch ne sera, lui, intéressant que si l’on souhaite commander une boîte automatique. Mais il s’agira alors d’un vieux module à quatre rapports. Mieux vaut, si possible, attendre l’année prochaine quand le 1.0 T-GDI pourra s’offrir les services d’une boîte à double embrayage à 7 rapports. Enfin, Kia propose aux 25% de clients qui préfèrent encore une mécanique diesel dans ce segment son silencieux (mais un peu creux dans les très bas régimes) 1.4 CRDI 75 ou 90 chevaux.



Conclusion

Kia ne mise plus sur un prix bradé pour vendre sa Rio. Pourquoi devrait-il le faire, d’ailleurs, quand il propose un modèle au moins aussi convaincant dans tous les domaines que les starlettes de la catégorie ? Reste à savoir si proposer une alléchante garantie de 7 ans/150.000 km et une carrosserie aguicheuse suffiront à la sympathique petite Rio pour se démarquer dans un segment pour le moins compétitif…



+

Style soigné

Habitabilité/volume de coffre

Equipement disponible complet pour le segment

Système multimédia complet et ergonomique

7 ans de garantie



Tarifs dans la haute moyenne du segment

Politique d’équipement figée en fonction du niveau de finition

Pas (encore) de boîte automatique convaincante

Intérieur (trop) classique



La Rio 1.0 T-GDI 100 en quelques chiffres

Moteur : 3 cylindres en ligne, essence turbocompressé, 998cc; 100ch à 4.500tr/min; 172Nm de 1.500 à 4.000 tr/min

Transmission : aux roues avant

Boîte : manuelle à 5 rapports

L/l/h (mm) : 4.065/1.725/1.450

Poids à vide (kg): 1.155

Volume du coffre (l) : 325

Réservoir (l) : 45

0 à 100 km/h (sec.) : 10,7

Prix : à partir 18.290€ TVAC

Puissance : 100 ch

V-max : 188 km/h

Conso. mixte : 4,5 l/100km

CO2 : 102 g/km


Pour lire la suite, entrez simpleme

http://gocar.be/fr/actu-auto/essais-auto/ESSAI-Kia-Rio-10-T-GDI-Rio-Grande-9571336?utm_source=email_20170701&utm_medium=email&utm_campaign=av_saturday_fr
6
discution libre sur l'automobil / Un modèle, un flop : Lamborghini Jarama
« Dernier message par mike le 01 juillet 2017 à 12:44:55 »
Un modèle, un flop : Lamborghini Jarama





L’histoire ne s’en souvient plus vraiment, mais dans les années 1970, on collectionne les flops chez Lamborghini !
Exemple d’une échec cuisant : cette Jarama, lourde, pataude et curieusement dessinée.


Ferruccio Lamborghini croit dur comme fer dans le concept de la GT 2+2 à moteur avant. Après tout, la première voiture à porter ce nom était ainsi construite. Mais la filiation des glorieuses 350/400 GT ne sera pas aussi convaincante… Pour les remplacer, il y eu d’abord l'Islero. Un coupé techniquement similaire à ses ancêtres, mais arborant une carrosserie trop timide que pour être convaincante. Produite de 1968 à 1970 en 225 exemplaires, ce fût un gros échec commercial.


Des angles à tout va

Lamborghini avoue sa défaite, mais ne baisse pas les armes pour autant ! En 1970, Lamborghini fait appel à Bertone pour donner un coup de fouet à ce modèle qu’il affectionne pourtant. Bertone s’inspire de ses dernières créations, à commencer par l’Iso Lele, mais le résultat ne sera pas à la hauteur des espérances : Marcello Gandini force le trait, rajoute des angles à tout va et oublie de donner une certaine homogénéité à l’ensemble.


Un flop en appelle un autre

La Jarama s’écoule donc difficilement. Certes, son V12 dérivé de la Miura est sublime (3,9 l, 350 chevaux), mais elle est lourde, son moteur pèse lourd sur le train avant ce qui rend son comportement pataud et ses deux places arrière sont quasi inutilisables. En 1972, Lamborghini tente le tout pour le tout en proposant la Jarama GTS, avec des gimmicks de styles plus agressifs et un moteur poussé à 365 chevaux. Rien n’y fit…


Aujourd’hui

Quelque 177 Jarama et 150 Jarama GTS furent produites. Un nombre bien restreint auquel s’ajoute un prototype signé Bob Wallace et poussé à 380 chevaux. Dans l’ombre des Lamborghini plus flamboyantes, la Jarama est longtemps restée boudée. Aujourd’hui, un vent frais souffle sur ce modèle qui a vu sa cote brusquement flamber : on parle de 150.000 à 170.000 € pour un très bel exemplaire. Mais n’oubliez pas : cette bête de race demande un entretien à la hauteur de son blason !

source
http://www.vroom.be/fr/actus/un-mod-le-un-flop-lamborghini-jarama?utm_source=vroom&utm_medium=content&utm_campaign=newsletter-daily-content&utm_term=news1
7
Forum hyundai / Hyundai Veloster N, le grand retour ?
« Dernier message par mike le 01 juillet 2017 à 12:43:10 »
Hyundai Veloster N, le grand retour ?





Non, la Hyundai Veloster ne fût pas un grand succès chez nous, même si la version Turbo n’était pas dénuée d’intérêt.
Pourtant, en dépit de cette petite déconfiture, il semble que Hyundai soit paré à remettre le couvert…
Mais avec un logo qui change tout !

Basé sur une toute nouvelle plateforme, ce coupé serait manifestement disponible en deux versions de puissance : 250 chevaux pour la monture de base, soit une puissance comparable à la VW Golf GTI et 270 chevaux pour le modèle le plus épicé, avec des freins Brembo, des pneus spécifiques et un accoutrement un peu plus sportif. Contrairement à ce que certaines rumeurs ont pu laisser croire, ce modèle ne disposera pas son moteur en position centrale arrière, mais plus classiquement à l’avant.

source
http://www.vroom.be/fr/actus/scoop-hyundai-veloster-n?utm_source=vroom&utm_medium=content&utm_campaign=newsletter-daily-content&utm_term=news2
8
Les autres coréens-japonaises-chinoises / tesla model y plateforme 2020
« Dernier message par mike le 01 juillet 2017 à 12:40:50 »
tesla model y plateforme 2020



Le constructeur américain Tesla a des objectifs ambitieux : il compte vendre un million de voitures par an d’ici à 2020.
Pour cela, l’arrivée de l’imminente Model 3 ne suffira pas.
Tesla prévoit le lancement d’un petit crossover, qui devrait s’appeler Model Y.
Mais la production de ce dernier est retardée. 

Normalement, les premiers exemplaires de la Model 3 devraient arriver cet été, tandis que la Model Y devait suivre un an plus tard. À la base, ce crossover devait reposer sur la même plate-forme que celle de la Model 3. Ce Model Y, censé être produit relativement rapidement, devait donc être à la Model 3 ce que la Model X est à la Model S.


Une autre plate-forme

Mais le bosse de Tesla, Elon Musk, a confirmé la semaine dernière que le Model Y sera construit sur une toute nouvelle plate-forme. Il n’utilisera plus la batterie 12 Volts auxiliaire des modèles actuels et doit donc subir des modifications électroniques. La production de la nouvelle plate-forme devrait être simplifiée, mais en attendant, son développement implique que le Model Y arrivera plus tard que prévu. Musk parle maintenant d’un lancement fin 2019 ou même en 2020. Donc, les objectifs ambitieux de production risquent de ne pas être atteints…

source

http://www.vroom.be/fr/actus/tesla-model-y-plateforme-2020
9
Le Bar / Eco-conduite : comment l’adopter ?
« Dernier message par mike le 20 février 2017 à 13:25:04 »
hello merci du partage
10
Les voitures électrique / Renault Kangoo électrique : Plus d’autonomie !
« Dernier message par mike le 15 décembre 2016 à 20:53:07 »
Renault Kangoo ZE: 50% d'autonomie en plus

Après la Zoé, qui a vu son autonomie théorique bondir de 240 à 400 km, Renault améliore maintenant le rayon d'action de son utilitaire électrique. L'autonomie du nouveau Kangoo ZE, qui sera présenté en première mondiale au Salon de Bruxelles, passe ainsi de 170 à 270 km selon le cycle NEDC. Soit 200 km en usage réel.


L'autonomie des voitures électriques n'a de cesse de s'améliorer ces derniers temps, effaçant ainsi doucement l'une des craintes liées à ce type de véhicule. Les véhicules utilitaires profitent également du développement de ces batteries comme Renault le prouve maintenant.
La marque française présentera ainsi au prochain Salon de Bruxelles en janvier une évolution du Kangoo ZE en première mondiale. Cette nouvelle version offrira un rayon d'action de 200 km en usage réel, ce qui fait du Kangoo ZE, le véhicule utilitaire affichant la plus grande autonomie du marché.

http://gocar.be/fr/actu-auto/nouvelles-technologies/Renault-Kangoo-ZE-50-dautonomie-en-plus-5822313?utm_source=email_20161214&utm_medium=email&utm_campaign=av_daily_fr
Pages: [1] 2 3 ... 10