Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire. Did you miss your activation email?

Auteur Sujet: TOP 5 des roadsters anglais des années 50 !  (Lu 520 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne mike

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 835
  • Karma: +0/-0
  • Sexe: Homme

  • Participation
    12.4%
    • Voir le profil
    • Mes créations web
TOP 5 des roadsters anglais des années 50 !
« le: 11 décembre 2016 à 12:23:06 »
TOP 5 des roadsters anglais des années 50 !

Il n’existe probablement pas beaucoup de voitures capables de délivrer autant de sensations que ces cinq modèles-ci.
Ces mythes, vous les croyez inabordables ?
Pas forcément !

1. Austin-Healey 100/4 (1953 – 1956), à partir de 60.000 €
Propulsion, 4 cylindres de 2,7 litres, de 90 à 132 ch, 14.634 exemplaires

Si elle est surtout réputée pour ses lignes gracieuses et ses 6 cylindres grondants, sachez que l’Austin-Healey est encore plus irrésistible en 4 cylindres ! Plus fine de style et plus équilibrée de comportement, la belle Anglaise est virile à conduire et saura vous séduire avec sa plastique parfaite et le grondement caverneux de son 4 cylindres…



2. Jaguar XK120 (1948 – 1954), à partir de 80.000 €
Propulsion, 6 cylindres de 3,4 litres, de 160 à 210 ch, environ 7.500 exemplaires



C’est probablement l’une des plus belles voitures de tous les temps. Pourtant, elle fût crée à la sauvette pour palier à l’absence de la berline annoncée par Jaguar pour le Salon de l’automobile de Londres. La voiture fût un succès immédiat, avec ses performances (200 km/h annoncés) et son prix raboté ! A conduire, la voiture demande une solide implication de son conducteur…

3. AC Ace (1953 – 1963), à partir de 250.000 €
Propulsion, 6 cylindres en ligne de 2 à 2,6 litres, de 100 à 120 ch, environ 750 exemplaires



Si tout le monde connaît la variante Cobra qui viendra par la suite, avec un sauvage V8 Ford sous le capot, l’AC a surtout débuté sa carrière avec un 6 cylindres. Ou plutôt, avec plusieurs 6 cylindres, de diverses origines. C’est avec le moteur Bristol que la voiture est la plus équilibrée et la plus agréable, son homogénéité étant alors, sans pareil.

4. MGA (1955 – 1962), à partir de 25.000 €
Propulsion, 4 cylindres en ligne de 1,5 à 1,6 litre, de 68 à 108 ch, environ 101.000 exemplaires


Elle a longtemps souffert de sa réputation de « voiture de femme » : sa ligne était jugée trop gracieuse et ses performances, trop faibles. Pourtant, les dernières versions (1600 MKII) et les modèles Twin Cam (à moteur double arbre à cames) distillent des performances de bon niveau ! De plus, il s’agit de l’une des voitures les plus faciles à vivre et à conduire de cette liste ! Nous, on signe !

5. Triumph TR2/3/3A (1953 à 1962), à partir de 26.000 €
Propulsion, 4 cylindres en ligne de 2 litres, de 90 à 100 chevaux, environ 80.000 exemplaires



Comment résister face à cette frimousse souriante et espiègle ? Les TR2 et TR3 sont de très rigolotes petites machines vrombissantes, physiques à conduire, mais dont les performances étonnent aujourd’hui encore. Du côté des sensations, vous ferez le plein entre les vibrations, le barouf de l’échappement et les commandes dures ! Bon à savoir, la direction d’origine est un calvaire, mais il existe des conversions pour des modèle à crémaillère.

http://www.vroom.be/fr/dossier-auto/top-5-roadsters-britanniques-annees-50?utm_source=vroom&utm_medium=content&utm_campaign=newsletter-daily-content&utm_term=news1
« Modifié: 11 décembre 2016 à 12:25:10 par mike »
Mes Réalisation-création:<a class="postlink" href="http://www.mapassion.eu">http://www.mapassion.eu</a>
Auris Touring HSD Dynamique :16.323Km