Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire. Did you miss your activation email?

Auteur Sujet: Que choisir : 7 énergies alternatives au diesel  (Lu 957 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne mike

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 1052
  • Karma: +0/-0
  • Sexe: Homme

  • Participation
    3.8%
    • Voir le profil
    • Mes créations web
Que choisir : 7 énergies alternatives au diesel
« le: 18 février 2018 à 11:21:35 »
Que choisir : 7 énergies alternatives au diesel.



En 2017 et pour la première fois depuis très longtemps, il s’est vendu plus de voitures essence que de voitures diesel.

Celles-ci sont en grosse perte de vitesse et ce processus devrait encore s’accélérer dans les années à venir.

Si le Belge ne jurait que par le diesel il y a quelques années à peine, les choses ont bien changé aujourd’hui. Pointé du doigt par les politiques, honnis par les écolos et considérés comme malsains par les médecins, le diesel a la vie dure. Avec des prix à la pompe se resserrant de plus en plus et un nombre croissant de pays et de régions désirant l’interdire à plus ou moins long terme, le diesel paraît en effet condamné. Sur la marché de l’occasion, sa cote vacille et dégringole à vue d’œil ! Mais quelles sont les alternatives ?


1. L’essence

C’est le choix le plus évident, surtout si vous parcourez moins de 20.000 km par an. Les nouveaux moteurs essence sont plus petits que ceux d’autrefois, mais se voient gavés par un turbo pour afficher une puissance et un couple intéressants. Sur papier, les consommations semblent raisonnables, mais attention aux conducteurs ayant le pied lourd, pouvant facilement faire envoler ces chiffres ! En revanche, et dans tous les cas, son fonctionnement sera plus doux et plus agréable que celui d’un diesel.


2. Hybride

Toyota a inauguré ce type de groupe motopropulseur sur la Prius. Aujourd’hui, le Japonais (qui comprend aussi Lexus) reste le plus grand défenseur de ce dispositif, qui comprend un moteur essence et un moteur électrique. La batterie se recharge toute seule, via l’énergie cinétique du véhicule. Si vous roulez principalement en ville et effectuez beaucoup de kilomètres, votre achat sera alors vite rentabilisé.


3. Hybride plug-in (rechargeable)

C’est la formule hybride la plus courue chez les constructeurs. Les voitures hybrides rechargeables se présentent comme des hybrides classiques avec la possibilité de recharger les batteries sur secteur. L’avantage ? Une autonomie sur le mode électrique très étendue (et donc une consommation très basse, voire nulle) et, dans certains cas, de beaux avantages fiscaux. En revanche, il faudra s’astreindre à recharger aussi souvent que possible pour exploiter au maximum les possibilités du système et le prix d’achat n’est vraiment pas donné.


4. Electrique

C’est évidemment le mode de fonctionnement qui fait le buzz en ce moment. Les voitures électriques se font tout de même rares sur nos routes, la faute à un prix très élevé, une infrastructure pas toujours au top et une autonomie souvent jugée trop limitée. Rajoutez également à cela un temps de recharge très long et vous comprendrez rapidement pourquoi la voiture électrique n’a pas encore envahi nos routes ! Les avantages sont pourtant immenses : douceur de conduite, silence, entretien réduit, absence d’émissions directes…


5. LPG

Voilà un carburant qui n’est plus trop à la mode et qu’il ne faut pas confondre avec le gaz naturel. Le LPG est issu de la distillation du pétrole. Il est souvent considéré comme plus propre et moins cher que l’essence ou le diesel. L’installation ne peut se faire que sur les moteurs à essence, qui peuvent alors rouler au choix au LPG ou à l’essence. Les frais de carburant sont très limités, mais ce gaz peut faire souffrir les éléments mécaniques, la faute à un manque de lubrification. Le LPG n’est pas non plus un carburant très répandu dans les pompes, surtout à l’étranger.


6. CNG

Contrairement au LPG, le CNG, lui, est bien un gaz naturel comprimé. A l’instar du LPG, il est stocké dans un réservoir additionnel à celui d’essence. Le moteur peut donc fonctionner soit à l’essence, soit au CNG. Les stations distribuant du CNG se multiplient en Belgique, mais elles restent fort rares. Le prix à la pompe, pour sa part, est particulièrement intéressant. Bon à savoir : il est moins polluant que l’essence et le diesel.


7. L’hydrogène

C’est la technologie de l’avenir. Le principe est simple : lorsque l’hydrogène entre en contact avec l’oxygène, il crée une réaction qui produit de l’électricité. Celle-ci permet d’animer le moteur électrique de la voiture. Ce type de fonctionnement permet de combiner les avantages des véhicules électriques (silence, absence de boîte de vitesses, aucune émissions directes nocives…) avec les avantages d’un véhicule à moteur thermique (autonomie d’utilisation, plein effectué en quelques minutes). Hélas, le réseau de distribution en Belgique est quasiment nul, les véhicules dotés de cette technologie sont très rares et affichés à un prix prohibitif.

https://www.vroom.be/fr/dossier/salon-auto-bruxelles-2018/que-choisir-7-nergies-alternatives-au-diesel-18616/?utm_source=vroom&utm_medium=content&utm_campaign=newsletter-daily-content&utm_term=news4
Mes Réalisation-création:<a class="postlink" href="http://www.mapassion.eu">http://www.mapassion.eu</a>
Auris Touring HSD Dynamique :16.323Km